Y aurait-il un rapport entre « nous » et « Dieu » ?

Mais qui est ce « nous » et Qui est « Dieu » ?

Dans le Coran il est dit :

 

« Nous sommes le terme de toutes choses. » (Coran 50 : 42)


« Dieu est le terme de toutes choses. » (Coran 22 : 42)

Il est encore dit :

 
« Nous avons créé l'homme de limon, d'argile moulée en formes.
Avant lui nous avions déjà créé les génies du feu subtil.
Souviens-toi que Dieu dit aux anges : Je crée l'homme de limon, d'argile moulée en formes. »
(Coran 15 :26-28)
Ainsi :
 

« Dieu nous réunira tous, car il est le terme de toutes choses. »

Le « nous » est, avant tout, la première personne du pluriel : « Souviens-toi que Dieu dit aux anges : Je ». Cette réunion, cette réunification ou cette concentration de Dieu (dans la Pensée) révèle Ce que ce « Je » est en vérité, en réalité et par-là même Ce que « nous sommes » car la vie spirituelle consiste simplement à Le connaître.

 

 « Aussi quelle pitié et quelle honte que, par notre faute, nous ne nous connaissions pas nous-mêmes et que nous ignorions ce que nous sommes ! Si l’on demandait à quelqu’un qui il est, et qu’il ne pût répondre ; qu’il ne sût pas davantage quel est son père, quelle est sa mère, et quel est son pays, que dirions-nous, mes filles [mes enfants], d’une pareille ignorance ? Eh bien ! s’il y a là une stupidité étrange, la nôtre est sans comparaison plus grande encore, quand, peu soucieux d’apprendre la dignité de notre être, nous ne nous arrêtons qu’à nos misérables corps. » (Sainte Thérèse d’Avila - Le château intérieur P21)

La vie spirituelle consiste à connaître « la dignité de notre être », « l’homme » que la Parole révèle.

 

« Lorsque je l'aurai formé et que j'aurai soufflé dans lui mon esprit, prosternez-vous devant lui en l'adorant. » (Coran 15 :29)

Et
 
« Voici que la Vier(ge) concevra et enfantera un fils,
et on l’appellera du nom d'Emmanuel,
ce qui veut dire : Dieu avec nous. »
(Evangile selon saint Matthieu 1 :23)

Et voici ce que "Je" (Dieu en tant que pure Existence, l'Ego véritable) enfante au travers de toute "la Vie" et dans une Conscience pure que "la Vierge" représente.

La pure Conscience conçoit en Elle-même. Elle conçoit Dieu en une identification parfaite, Elle conçoit Ce que Dieu EST et signifie : "Dieu avec nous" . L'Existence pure révèle ainsi "un fils", un moment de pure félicité et, Elle est Bienheureuse.

Et voici « l’Emmanuel », Dieu révélé avec nous. En effet, Dieu Se révèle avec « nous », Dieu Se révèle au milieu de « nous », Dieu Se révèle en « nous » dit-on encore et, dans cette étude, le « nous » se rapporte à la conception et à la connaissance de Celui qui Se révèle au travers de toutes choses et dans la Pensée de celui qui se met en peine de Le considérer, qui se met en peine de l’adorer véritablement. En effet, c’est en considérant Celui qui Se révèle « avec nous », avec et au travers de tous les Eléments de la Création, de toute la Vie, que l’on connait « l’homme » véritable, que l’on se connait véritablement. « L’homme de limon d’argile moulée », « l’Emmanuel » n’est pas l’homme apparent, mais « l’homme » que « la Parole » révèle.

 

« Lorsque je l'aurai formé et que j'aurai soufflé dans lui mon esprit, prosternez-vous devant lui en l'adorant. » (Coran 15 :29)

Nous l’apprendrons, Un seul est digne d’être considéré en tout et partout, Un seul est digne d’être adoré en tout et partout. Et par Sa grâce et pour le plus grand bonheur qui puisse se concevoir, « nous » tombons tout naturellement sur Sa Face, sur la Réalité suprême de notre Existence. Elle est impensable, inimaginable mais Ce que Dieu révèle n’est pas limité aux apparences extérieures. Donnons-Lui donc le pouvoir de Se révéler avec « nous ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autrement dit,

Ce qui ne nous libère pas n'est pas Dieu, ne vient pas de Dieu.

Pour se voir libéré, il faut reconnaître Ce Qui vient de Dieu.