" Des voies l'octuple est la meilleure " (Stances de la Loi 273)

" Maître, nous savons que tu es véridique, et que tu enseignes la voie de Dieu " (Matthieu 22 :16)

 

Au début, 18 lettres fondamentales
Au commencement Dieu

Découvrons à présent un outil précieux qui sera utilisé tout au long de cette étude. Il s’agit d’un système de calcul alphanumérique. Cet outil qui ne devra jamais être utilisé d’une façon inconsidérée sous peine de voir sa pensée s'égarer, nous permettra de réaliser que Dieu est une Réalité vivante. Et c’est bien cela l’essentiel. Réaliser que Dieu EST.

 

Dieu nous prête Son Nom. La valeur qui sert de base à ces calculs est le Nom de Dieu car nous savons que la Vérité est en Lui, que la Vision exacte des choses est en Lui, qu’elle n’est pas en nous. Il convient donc de tout confondre en Lui, et Il dira ce qui est vrai. Ceci est à l’image de l’attitude intérieure et de la voie qu’il convient d’emprunter.

 

Ce calcul se fait en 3 étapes, une addition, une soustraction et une addition.

Effectuons l’addition sur le Nom de Dieu :

 

Dieu : D : 4ème lettre de l'alphabet, i : 9ème lettre, e : 5ème lettre, u : 21ème lettre pour un total de 39.

 

Le chiffre 39 n'est pas seulement en rapport avec la Loi (9), il est aussi en rapport avec le Tétragramme qui représente le Nom le plus important de Dieu (N). Ainsi le dictionnaire précise que le mot " tétragramme " est apparu pour la première fois dans notre langue en 1839. Souvenons-nous que le Tétragramme désigne l'" Ensemble des quatre lettres hébraïques qui représentent le Nom de Dieu dans la Bible." (dict.)

 

Cet Ordre quadruple s’étend bien au-delà de ces quatre lettres hébraïques qui ne sont pas une convention humaine ainsi que le confirme le Seigneur :

« L’ordre quadruple fut créé par Moi selon les différences de qualités et de fonctions actives. Sache que c’est Moi qui l’instituai, Moi qui suis cependant l’impérissable non-agissant. » (Bhagavad-Gîtâ 4 :13)

Le Tétra (4) est l'Intelligence organisatrice qui apparaît dès le commencement de la Bible hébraïque sous la forme du Tétragramme. L'Univers contient tout, la matière et l'esprit et tout est organisé. Comment pourrait-il y avoir quelque chose en dehors du Tout qui est Dieu ?

 

Le chiffre 39 est en rapport avec les 39 premiers Livres de la Bible, avec les 39 Livres originaux de la Bible au travers desquels Dieu nous donne " ici et maintenant " la jouissance de Sa Réalité (N).

 

Le mot " génésiaque " qui signifie " Relatif à la Genèse ", date également de1839. Car c’est à partir du Récit de la Genèse et plus particulièrement du Premier Verset que Dieu Se révèle et avec Lui toute Sa création.

 

Mais nous savons que le chiffre de Dieu est le chiffre 7 et nous avons cependant obtenu le chiffre 39. Effectuons donc la soustraction dont le résultat sera toujours affiché en valeur absolue.

 

Dieu : D : 4ème lettre, moins i : 9ème lettre, moins e : 5ème lettre, moins u : 21ème lettre pour un total de -31, soit 31 en valeur absolue (N). Il ne nous reste plus qu’à faire l’addition de ces deux opérations pour obtenir la valeur complète de ce Nom de 4 lettres : 39 + 31 = 70 !

 

Par la Révélation de Sa Loi (39), Il nous conduit à la Révélation de Son Unité (31), c’est ce que l’on nomme la Réalisation de Dieu (70), l’accomplissement en Sa Plénitude.

 

Ce calcul sera présenté sous une forme qui permet de faire des comparaisons permettant de saisir directement l'Unité de la Parole  :

Dieu 39 31 70
(39 - 31) = 8

Parfois, pour approfondir la compréhension, une soustraction sera ajoutée sous ce relevé. Ici, elle laisse apparaître quelque chose de profondément heureux et de parfaitement logique : l'Octuple ou le Seigneur qui est la Révélation de Dieu. S'il est vrai que « Le Huit fut ta manifestation première N » ainsi que le précise l'Ancienne Egypte, veillons à ne pas inverser le sens de la Loi. Autrement dit, Dieu d'abord, Sa Révélation ensuite. Sinon, nous ferons comme les scientifiques qui commencent par exemple, par considérer la personne humaine de Jésus Christ et qui sont ensuite incapables de voir autre chose en lui qu'un individu mortel et limité. Lorsque Dieu nous révélera Jésus Christ comme le Seigneur, comme le Soi, alors Dieu Se révélera en l'homme.

 

Ce système de calcul (NN) permet d'établir des rapprochements qui non seulement permettent d'approfondir la Parole mais qui, de plus, nous donnent une toute autre vision des choses, une vision actuelle qui permet d'entrevoir Celui qui S'exprime au travers d'Elle, Celui qui ne fait qu'Un avec Elle, et pour nous c'est bien cela l'essentiel.

 

Par la Révélation de Son Nom, Il nous conduit à la Révélation de Son Unité (1) : Dieu d'abord, et " la voie de l'octuple " qu'il nous appartient d'emprunter La révélera assurément. Il ne peut pas en être autrement.

Dieu 39 31 70
Des voies l'octuple est la meilleure 359 351 710

(359 - 315) = 8

Il n'y a au fond ici que la Révélation de Ce qui EST. Et celui qui acceptera de reconnaître Ce qui EST, jouira assurément d'une toute autre Vision des choses. Il ne peut pas en être autrement.

 

Dieu est Lui-même la Voie, " la seule voie ". Dieu d'abord et la Voie de l'Octuple Le révélera assurément dans son Unité (1).

 

Par la Révélation de Sa Loi (39), de Son Nom, Il nous conduit à la Révélation de Son Unité (31) qui apparaît également au travers des 31 signes qui constituent cette Parole fondamentale : " Des voies l'octuple est la meilleure ".

 

La lettre d n'est pas seulement la 3ème consonne et la 4ème lettre de notre alphabet (3 + 4), elle est avant tout la première lettre qui constitue le Nom de Dieu (7), et en ce sens elle est digne du plus grand intérêt. Dans la tradition hébraïque on désigne souvent Dieu par cette seule lettre : Voir ICI

" Des voies l'octuple est la meilleure, des vérités les quatre pieds sont le meilleur, des choses la meilleure est l'absence de passion, et parmi les êtres à deux pieds le meilleur est celui qui a l'œil.

 

" C'est la seule voie, il n'y en a pas d'autre pour purifier vos vues : empruntez-la donc, elle confond Mâra. " (Stances de la Loi 273 et 274)

Nous observerons que la première lettre du Nom de Dieu apparaît 7 fois dans cette Stance essentielle (273), et 10 fois en tout.

 

710 se compose de 700 et 10 : " Des voies l'octuple est la meilleure " !

La " Parole " est Dieu et Elle donne la Vision de Dieu à ceux qui ont l'audace de La considérer comme telle.

(D)es voies l'octuple est la meilleure 355 345 700

(355- 345) = 10

10, comme ce mot introduit dans notre langue au 10ème siècle : " un " (dict.) Parce que

" Dieu est Un. " (Coran 112 : 1),
l'Unité de toute la Création n'est pas une conception intellectuelle, mais un fait que Sa " Parole " révèle, un fait qui peut se vérifier à tout moment. Avec ces 18 lettres primordiales, Dieu nous révélera la Voie, la Voie qu'il nous appartient d'emprunter :
Au commencement Dieu

Et tout est Vie, tout est Lumière et tout est Conscience.

 

Dieu apparaît au monde comme une Réalité vivante uniquement au travers de l'Unité révélée. L'Unité révélée est Lumière. Jésus est l'Unité de Dieu révélée au monde. Lorsque nous acceptons de La voir, nous pouvons nous dire : " Il existe quelque chose qui me dépasse. "

" Dès lors, Jésus se mit à proclamer et à dire : " Repentez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. " (Matthieu 1:17)
Et voici que " la Parole " nous concerne et nous investit de la Lumière même de Dieu.
--------------------------
" Des voies l'octuple est la meilleure " (Stances de la Loi 273)
Au début, 18 lettres fondamentales
Au commencement Dieu

 

pour un total de 184

pour un total qui se rapporte à la Révélation du "premier jour".

L'Octuple 104 80 184

"Au commencement " : "un" (Nom) en 4 lettres, une plénitude en 4 lettres.

 

Sans avoir recours au Nom de Dieu et à Ce qu'Il représente, comment peut-on voir Son Unité ? Ces deux Aspects qui ne forment qu'Un, sont indispensables : Dieu et Ce qu'Il représente.

 

S'attacher à Dieu et ne pas s'efforcer d'entendre Sa Parole, ne peut pas conduire à un résultat satisfaisant, ne peut pas conduire à jouir d'une Conscience qui dépasse toutes les facultés de notre intelligence humaine.On entend souvent dire : " Nous sommes centrés sur Dieu....", mais d'une façon générale, ceux qui l'affirment négligent Sa Parole et de fait, ne peuvent pas réaliser Son Unité, la Sienne. Au sujet du " Bouddha " qui a proclamé cette "voie" :

" Savez-vous ce que Bouddha veut dire ? Cela signifie devenir un avec bodha, l'Intelligence suprême, devenir la pure Intelligence elle-même par une intense méditation. " (Shrî Râmakrishna 1363)
Le Seigneur Bouddha manifeste, au travers de Ses paroles, " l'Intelligence suprême " et celui qui réalise " ce que Bouddha veut dire ", réalise aussi ce que le Seigneur veut dire. Il entend " la Parole ", saisit l'Unité et, " Au commencement ",
" Quelle est, pensez-vous, mes filles, [mes garçons,] cette volonté de Notre-Seigneur ? C'est que nous soyons parfaites, en sorte que nous puissions devenir une même chose avec lui et avec le Père, comme il en a fait la demande. Mais voyez tout ce qui nous manque encore pour y parvenir ! " (Sainte Thérèse d'Avila R)

"Cette volonté de Notre-Seigneur" ? c'est Cela et rien d'autre ! Souvenons-nous que l'Unité est Ce qui est uni et qui ne forme qu'un, souvenons-nous aussi que l'élément " di " qui est à la base du Nom de Dieu, signifie deux.

 

Ainsi " devenir une même chose avec lui et avec le Père ", c'est ne plus former qu'une seule et même chose avec eux, et par-là même devenir une même chose avec Dieu. " Mais voyez tout ce qui nous manque encore pour y parvenir ! "

 

Ici, il est bon de se souvenir que

" Le Tétragramme YHWH est une forme du verbe HWH, havah (" être ", " devenir "). " (Wikipédia)

Pour que nous puissions avoir la Vision de Sa Gloire, Dieu doit venir, Dieu doit " devenir " en Soi une Réalité vivante, un être vivant. Et par définition, Il " Celui-qui-vient ", " Celui-qui-(de)vient " (en soi), " le Tout-Puissant " (Apocalypse 1:8)

-----------------

« 34 Les Pharisiens, apprenant qu'il avait fermé la bouche aux Sadducéens, se réunirent ensemble. 35 Et l'un d'entre eux, un légiste, l'interrogea pour le mettre à l'épreuve : 36 « Maître, quel commandement est le plus grand dans la Loi ? » 37 Il lui déclara : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu avec tout ton cœur, et avec toute ton âme, et avec toute ta pensée. 38 C'est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » 40 A ces deux commandements toute la Loi est suspendue, ainsi que les Prophètes. » (Matthieu 22 :34)

 

« Plutôt vivre un jour en voyant la Loi suprême que cent ans sans la voir. » (Stances de la Loi 115)

L'Octuple 104 080 184
Le parfait Amour de Dieu 204 180 384

Comme nous l'avons vu précédemment, la Loi, le principe premier ne peut être séparé de ce mot sanskrit :

« Prem » qui signifie : « Le parfait amour de Dieu R ».

De cet Amour jaillit la Connaissance de l'Un qui témoigne de Celui qui « est au-dessus de tous N », le Suprême.

 

Pour ceux qui douteraient que c'est « la meilleure », il est dit : « Et l'un d'entre eux, un légiste, l'interrogea pour le mettre à l'épreuve. »

L'Octuple 104 080 184
L'épreuve 104 080 184

Pour qu'Il exprime « le parfait amour de Dieu » car que peut-Il bien exprimer d'autre ? Si nous considérons bien Sa réponse, il ne peut en être autrement. Le verbe « réunir » (unir à nouveau) apparaît pour la même raison dans le premier verset de la Bhagavad-Gîtâ qu'il est difficile d'ouvrir actuellement, c'est-à-dire de comprendre tant que nous n'aurons pas saisi le sens de la Loi qui porte également le nom de Dharma.

 

Souvenons-nous que l'Amour " est la Conscience de l'unité " (Swâmi Râmdâs P18)

 

Dans les évangiles, Jésus Se révèle au travers des " Pharisiens " et des " Sadducéens ", au travers d'éléments qui ont leur rôle à jouer. Et aucun d'entre eux n'est à critiquer. D'ailleurs il n'y a rien, absolument rien à critiquer dans les écritures saintes. C'est une erreur courante qui en interdit ou qui limite la compréhension. Ici, il est possible d'entendre le mot " sâdhu " qui désigne celui qui s'efforce et qui parvient à la réalisation spirituelle. Il est synonyme de " saint homme ". Et Jésus commence par faire entrer ceux qui s'efforcent de parvenir à la réalisation spirituelle, les " Sadducéens " donc, dans le Silence. C'est alors que " les Pharisiens " qui représentent d'autres éléments de l'Intelligence Mentale, se réunissent et se concentrent. Il résulte de cette concentration la Vision " d'Un seul ", la vision de " l'Un d'entre eux (tous) ". Le Tout révèle l'Un qui est au milieu d'eux et qui peut à présent être interrogé.

 

Par définition un sâdhu est " saint homme qui a renoncé au monde pour se consacrer à la vie spirituelle." (glossaire de l'enseignement de Shrî Râmakrishna) et en soi, il représente un élément fondamental, un élément qui a renoncé à voir et à comprendre comme le monde, à voir et à s'exprimer comme (tout) le monde, pour se consacrer à la vie spirituelle, autrement dit à l'Esprit. A un moment donné, Jésus nous fera entrer dans le Silence, dans le Silence où Ce qui est essentiel peut enfin Se révéler. Le fait de rechercher l'Unité de Dieu dans le Présent éternel conduit à la Réalisation de Dieu. Au travers de Sa Loi, Il nous conduit à considérer l'Union qui permet de réaliser « le parfait amour » qui est en Soi « l'Unité absolue » du « ciel et de la terre R », de la Vie et de l'éternité. Telle est la Réalisation de Dieu à laquelle aspirent tous ceux qui s'efforcent de Le considérer avec intelligence. L'homme qui atteint à la Réalisation de Dieu ne vit plus de son intelligence humaine, mais de l'Intelligence première, de l'Intelligence du " parfait amour de Dieu " qui surpasse toute intelligence. Comme nous pouvons le voir, ce système de calcul qu'Il nous donne, nous aide à réaliser Son Unité par la recherche du « semblable », mais il ne saurait en aucun cas supplanter ce que nous pouvons observer simplement lorsqu'ils « se réunirent ensemble. » et qu'Il n'y a plus que la Vision de "l'Un" qui est et qui révèle Dieu.

 

Ainsi par exemple, de même que La Loi (la Thora) apparaît d'une façon frappante au travers des 5 premiers Livres de la Bible ou des 5 premiers versets, de même la Vision de « la Loi suprême » apparaît sur la Stance 115 et le mot « Loi » apparaît pour la première fois sur la Stance 5. L'ordre d'apparition des mots est également important à observer. Il y a un enseignement sous ces choses. Le chiffre 5 est avant tout celui de la Vision, de la Vision de Dieu et c'est par Elle qu'il nous est donné de saisir la Loi, d'entendre ce qui vaut vraiment la peine d'être considéré. Donc Dieu d'abord, Cela qui nous dépasse d'abord, Sa Révélation ensuite car

« Qui a Dieu, rien ne lui manque.

Dieu seul suffit. » (Sainte Thérèse d'Avila R)

Dieu Seul, et voici l'Unité qui Se révèle au travers de toutes les écritures.