L'approche scientifique.

 

   

" Max Planck fut l'un des fondateurs de la mécanique quantique. De ses travaux fut conceptualisée l'ère de Planck (W), période de l'histoire de l'Univers au cours de laquelle les quatre interactions fondamentales étaient unifiées."

 

 

CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire)

 

Pour une approche vraiment scientifique, on complètera ces éléments avec les quatre vidéos vidéo1, vidéo2, vidéo3, vidéo4 du cours "L'univers a-t-il connu l'instant zéro ?" donné par Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences.

...............

 

Deux questions se posent ici : "Où l'Univers, car il n'y a que Lui et Lui seul qui est apparu avec tous ses constituants, prend-il Connaissance et par là même Conscience de lui-même ?" Et "Où est-ce que "Je" prends connaissance et par là même conscience de l'Univers ?" C'est en soi ! Donc la Connaissance de l'Univers s'inscrit dans la Connaissance de Soi. Remonter le plus près possible de l'Origine, c'est s'approcher le plus près possible de son Origine.

Deux choses ici sont importantes : l'ère de Planck et le mur de Planck.

C'est à partir de l'ère de Planck (10-43 seconde), à partir de la grande Unification des "quatre forces fondamentale" d' "une seule superforce" que l'Univers devient perceptible.

Il convient de préciser que dans cette plage, l'Univers n'est pas encore perceptible avec les yeux mais avec le Mental supérieur, celui de la Science, pour ne pas dire de la Conscience. Le Mental perçoit comment Il S'est formé. Le Mental observe mais Il ne sait pas encore que c'est Lui qu'il observe en réalité, que c'est sa propre genèse qu'il voit.

Au-delà, plus près de l'Origine, est le mur de Planck qui se nomme également "le lotus de la limite" (Coran 53:14). Au delà du mur de Planck, le Mental n'est pas encore constitué, pas encore unifié et on ne sait rien et tout ce que l'on peut mettre en avant n'est que spéculation.

Donc au lieu de mépriser la valeur inestimable de l'Ignorance, il serait bien préférable de la reconnaître. Puisse-t-elle encore s'accroître ! Pour l'instant, grâce à la science, on ne connaît plus que 4 % de l'Univers (video 4). Car le Mental (4) avec lequel tout S'est constitué, tout S'est révélé est une Force, une Puissance qui est apparue dans la Nuit, qui naît dans la Nuit, qui résulte de la Nuit.

 

   

15. Là où est le jardin du séjour.
16. Le lotus était couvert d'un ombrage.
17. L'œil du Prophète ne se détourna ni ne s'égara un seul instant.
18.
[de fait] Il a vu la plus grande merveille de son Seigneur." (Coran 53:14-18)

 

 

Là où est cette Ombre, les certitudes vacillent. Donc ne franchissez pas le mur de Planck car

   

" Telles sont les limites posées par Dieu. Ne les franchissez pas ; car qui franchit les bornes de Dieu est injuste." (Coran 2:229)

 

 

Dès que l'on franchit "les limites posées par Dieu" qui ne sont pas celles que les hommes s'imposent, la Pensée cesse d'être juste. C'est pourquoi cette Ordonnance est très utile. Car avec tout ce qu'il croit savoir, l'homme qui a rejeté l'Ignorance pour ses connaissances et ses croyances, se met à agir et le résultat est pitoyable. Aussi longtemps que l'homme ne prendra pas conscience de la valeur inestimable de l'Ignorance, de ce fond universel, primordial, sa pensée ne pourra qu'être "injuste".

Puissions-nous réaliser ce que le mur de Planck  signifie car c'est à partir de lui que l'Univers Se révèle avec "les quatre interactions fondamentales" des "quatre forces fondamentales". Avec ces quatre Forces, la Lumière contenue et même retenue dans la Matière qui s'offre au regard, apparaîtra. Autrement-dit l'Univers sortira de la Nuit où Il était, en prenant forme, en S'illuminant.

Dans cette étude, on peut dire que c'est à partir de la grande ré-unification de l'ensemble de ces quatre Noms fondamentaux (Bouddha, Mahomet, Krishna, Jésus) de ces quatre Forces fondatrices distinctes (R) que tout Se révèle. Sans leurs réunifications et leurs "interactions" constantes dans la Pensée, ce n'est pas l'Univers, l'Universel qui S'est manifesté que nous percevons. Sans cette Unification primordiale, il ne peut pas exister. Pour l'Inde, ce que nous percevons par défaut, est l'illusion universelle de l'univers (Mâyâ).

Dans les Évangiles, toute la Connaissance de Soi que le Seigneur représente est mise en scène comme dans une pièce de théâtre. Et "Jésus" n'est finalement rien d'autre que la Révélation de l'Univers dans l'Univers car c'est obligatoirement dans l'Univers que l'Univers Se donne à connaître. Et la Manifestation de l'Univers exige ces "quatre forces fondamentales".

"sus" est apparu dans la Nuit, et pour Se révéler, pour révéler Sa lumière, Lui qui est encore inconnu, Il commence par mettre en avant ces quatre forces de l'Univers, ces quatre forces universelles (Ev. selon saint Matthieu, chap. 4 versets 18 et suivants).

Après tout, qu'est ce que l'Univers qui s'offre au regard, avec ses lois, avec toutes ses représentations, sinon l'Illustration, sinon la Matérialisation, l'Incarnation de Ce Qui "Au commencement" est apparu dans la Nuit. Qu'est-ce qui S'est manifesté ? Qu'est-Ce qui S'est révélé ? Qui cherche à Se faire connaître ?

 

 

Paul Langevin :

   

« Pensez-vous que la conscience puisse être expliquée grâce à la matière et à ses lois ? »

 
 

Marx Planck :

   

« Non. Je considère la conscience comme fondamentale. Je considère la matière comme dérivant de la conscience. Nous ne pouvons aller au-delà de la conscience. Tout ce dont nous parlons, tout ce que nous voyons comme existant, suppose la conscience. » (Extrait d'une entrevue accordée en 1931)

 
 

Après une longue vie de recherche, Marx Planck déclare :

   

« Messieurs, en tant que physicien ayant voué toute ma vie à la science sobre, à l'étude de la matière, je ne peux assurément être pris pour un Schwarmgeist (illuminé). Et je conclus de mes recherches concernant l'atome qu'il n'y a pas de matière en tant que telle. Toute matière n'émerge et n'existe qu'en vertu d'une force qui met en mouvement les particules atomiques et les maintient ensemble comme le plus petit système solaire de l'univers. Mais s'il n'y a ni force intelligente, ni force éternelle dans toute la science (c'est le mouvement perpétuel tant attendu et que l'humanité n'a pas réussi à inventer), nous devons présumer l'existence d'un esprit conscient et intelligent derrière cette force. L'esprit est le fondement de toute matière. Ce n'est pas la matière visible mais éphémère qui est réelle, véritable, substantielle – car la matière ne pourrait aucunement persister sans l'esprit – mais c'est plutôt l'invisible, l'esprit immortel qui est la vérité ! Cependant, puisque l'esprit ne peut pas, de la même manière, exister par lui-même, tout esprit appartenant plutôt à un être, nous devons nécessairement postuler l'existence d'êtres spirituels. Mais puisque les êtres spirituels ne peuvent exister par eux-mêmes mais doivent être créés, je n'hésite donc pas à appeler ce Créateur mystérieux, comme l'ont fait toutes les nations civilisées de la Terre depuis les premiers millénaires, Dieu ! Avec ceci vient le physicien, qui doit s'occuper de la matière, du Royaume de la Substance à celui de l'Esprit. Et avec ceci notre tâche s'achève et notre recherche doit être remise, afin qu'elle soit poursuivie, dans les mains de la philosophie. » (Extrait d'une conférence donnée en 1944)

 
 

Paul Langevin (W) (1872 - 1946)

 

   

Planck a suggéré que le quantum de lumière est quelque chose auquel les notions d'extension spatiale et temporelle ne s'appliquent pas. L'homme doit apprendre à voir l'espace et le temps non pas comme des réalités objectives, mais qui doivent désormais être transcendées. Ce ne sont pas des réalités objectives, indépendantes de la conscience, et peut-être même que rien de tel n'existe. (Extrait d'une entrevue avec Marx Plank accordée en 1931)

De même que nous commençons à entrevoir les liens qui existent entre la gravitation et l'électromagnétisme, considérés jusqu'ici comme deux groupes de phénomènes totalement différents, de même nous pouvons espérer que les forces physiques et les forces spirituelles nous apparaîtront plus tard unifiées dans une synthèse plus haute, qui fera apparaître l'Esprit comme l'un des aspects des forces de l’univers. (Extrait d'une conférence donnée en 1931)

     

 

avance   retour